Surdité

Sourd ou malentendant?

Est-ce que tu es sourd ou malentendant ?

Tout dépend dans quel contexte je suis et à qui je m’adresse. Et encore, c’est pas si simple que ça.
De manière concrète, j’ai une surdité sévère puisque de mon oreille gauche, je n’entends rien. J’ai une perte auditive de 100 DB (Surdité totale =>120 DB) ? Et pour mon oreille droite, j’ai une perte de 80 BD environ, selon les fréquences. Là, on peut dire que je suis sourd. Mais comme je suis appareillé sur mon oreille droite, la gauche étant hors-course, j’entends bien avec une très bonne récupération auditive. Là, je suis malentendant.

Ton identité de sourd ?

J’en ai pas. Je suis Vivien, tout simplement qui essaie de comprendre du mieux du possible et de s’adapter aux circonstances. Et le monde des sourds ? Avec la langue des signes ? Je m’y sens étranger malgré tout. C’est une autre culture même si je parle un peu la langue des signes.
Pas simple avec les représentations des gens qu’ont sur les sourds et malentendants. « Ah, il est malentendant, il faut juste parler un peu plus fort » « Ah et tu signes ? ».

M’enfin, Vivien, comment tu as fait pour si bien parler et entendre si t’es sourd ?

C’est grâce à la rééducation par l’orthophonie depuis je suis tout petit. Un travail de longue haleine surtout quand je devais répéter les sons sans voir la personne. Terrible ! Mais ça paye. En voiture ou en randonnée, je peux écouter ce que l’on me dit derrière moi sans me retourner. Par contre, quand la personne est devant, de dos. Impossible. Les sons se barrent dans le mauvais sens.

Une petite anecdote?

C’était cet été, dans le jardin de mes parents. ma femme vient me voir et j’entends: “Viens, on va éteindre le signe”. Stupéfaction. Fous rires. Bien sur, c’était “Viens, on va étendre le linge”. L’audition nous réserve parfois des surprises et l’accent des autres aussi!

Merci Vivien. Je vous souhaite une bonne soirée et un très bon week end à ceux qui nous entendent.

Avec plaisir. Si vous avez d’autres questions, je suis à votre disposition.

Par défaut

25 réflexions sur “Sourd ou malentendant?

  1. Bernieshoot dit :

    sourd ne veut pas dire muet, le sourd ne naissance ne parle pas parce qu’il n’entend pas.
    la langue des signes ou pas différentes écoles mais elle n’est pas internationale.

  2. Toujours intéressant ce genre de témoignage: merci 🙂 . En tout cas: j’ai l’impression que les appareils évoluent encore beaucoup et font pour certains des petits ‘miracles’. Hier soir je regardais la télé sans le son parce que je téléphonais et je me suis dis qu’effectivement être sourd est sans doute plus handicapant (intégration plus difficile) qu’être aveugle.

      • Donc tu es malentendant quand tu es appareillés et donc pas coupé du monde ( et j’avais bien capté que tu es sourd puisque c’est dit dans ta présentation, mais j’avais aussi compris à la lecture régulière de ton blog que tu communiquais sans problèmes donc que les appareils devaient t’être d’un grand secours). Quand je disais sourd: c’est pour ceux chez qui aucun appareil ne fonctionne. (perso: je dis merci aux lunettes pcq sinon le monde est flou!!)

  3. 😀 voilà un témoignage intéressant mais surtout optimiste et joyeux ! sr çMon fils Arnaud est malentendant ! Léger, il fut appareillé, mais refuse désormais nde porter ses appareils (il faut savoir qu’il souffre de troubles autistes) il n’a parlé qu’à l’âge de 8 ans, avant il signait pour se faire comprendre, mais refusait catégoriquement que sa famille signe ! puisqu’il entendait malgré tout ! Il a été pris en charge plusieurs années dans un centre de phoniatrie, et le langage est venu 😀 Désormais il parle comme nous, comme toi, même si on peu déceler une diction légèrement différente.

  4. Tres joli temoignage. Merci pour ce partage.
    Je me souviens trop d’une scène dans le train sur Paris; des filles malentendantes/sourdes signaient ente elles, avec un sourire, rire. Ca faisait plaisir a voir. Et de me dire; etre sourd est plus “vivable” qu’etre aveugle.

  5. Pour quelqu’un, comme moi, qui a la chance d’entendre et de voir, je ne sais pas si je pourrais faire un choix entre les deux, j’aime (euphémisme) la musique, donc audition, et en plus je fais des photos de concerts, donc vision.
    Non, je ne sais vraiment pas si je pourrais faire un choix.
    Ce qui est intéressant dans ton témoignage, enfin quand je dis intéressant, c’est plutôt ce qui nous fait prendre conscience, devrais-je dire, c’est que cela peut arriver a tout le monde, avec l’age par exemple, la perte d’audition se fait sentir.
    Je travaille avec une personne à mobilité réduite, nous avons des rapports entre collègues tout à fait “normaux” mais je ne peux pas m’empêcher de me demander ce que je ferais à sa place.
    bien sur, il nous arrive d’en parler, et franchement, ce qu’il vit au quotidien n’est pas une sinécure;
    alors des fois, je ne dis qu’on est sans arrêt en train de nous plaindre, alors que nous avons la chance d’avoir tous nos sens.
    Merci pour ce témoignage, tu as bien du courage et du mérite 🙂

  6. attention j’ai plein de choses à dire je vais écrire un pavé ! âmes pressées s’abstenir ! 😉
    D’abord je ne pense pas que la cécité puisse être moins handicapante que la surdité ou l’inverse… ça dépend de l’entourage familial, du vécu et du tempérament de chacun.
    Personnellement, si je devais (et pouvais) choisir je préférerais perdre la vue que l’ouïe, d’abord parce que la musique me manquerait cruellement, et que je préfère de loin écouter les gens que parler, ensuite je connais plusieurs personnes aveugles (ou malvoyantes) et j’imagine beaucoup mieux vivre dans le noir que dans le silence…
    et pour ma part je trouve qu’un sourd qui ne sait pas parler (et donc qui communique par signes) est beaucoup plus isolé qu’un aveugle, comment communiquer avec des gens qui ne signent pas ? (c’est-à-dire la majorité…)
    Mais cela ne m’empêche pas de trouver que la langue des signes est une langue magnifique …
    D’ailleurs je me suis toujours interrogée pourquoi on n’apprend pas aux sourds les 2 (parler oralement et la langue des signes ) : ça demanderait trop d’énergie et de temps ? c’est trop différent ? Vivien pourrais-tu éclairer ma lanterne ?

    • Bigre, très interressant! Non, on peut très signer et parler en même temps. Y a pas de problèmes. Et oui, c’est vrai, ne vouloir que signer pour communiquer, on peut très vite être isolé.
      Puis pour les aveugles, j’ai un beau-frère et une belle soeur aveugle. Je connais bien la problématique. Comme tu dis très bien, tout dépend comment tu vis ton handicap, et surtout comment tu es entouré et accompagné! Je peux dire que j’ai eu énormément de chances! 🙂

  7. Quelle magnifique auto-interview. Qui remet les pendules à l’heure. Ton anecdote m’a fait beaucoup rire mais n’ai crainte les entendants se plantent aussi et pour certains c’est une façon de ne pas entendre les demandes de leur femme 😉
    Je ne remet pas en cause que la surdité est un handicap (ma grand mère a eu une méningite toute petite et la conséquence a été une surdité partielle toute sa vie) mais c’est aussi pour moi une forme de mixité et pour moi je ne vois cela que comme un enrichissement apprendre des différences de son prochain et vivre ensemble avec nos différences .
    Merci pour ce témoignage et de te dévoiler encore un peu plus à nous.
    Grosses bises Vivien et excellent WE 🙂

  8. Superbe témoignage Vivien, en plus accompagné de commentaires très touchants.
    En ce qui me concerne, je suis super miope et porte des lunnettes depuis l’âge de 7 ans. (j’en ai 42!) La reflexion la plus courrante c’est : elle voit rien puisqu’elle porte des lunnettes. Les gens idiots oublient que si je porte des lunettes c’est pour corriger ma vue, donc je vois autant ou mieux qu’eux! Pareil pour toi et ton audition…
    les gens sont cruels et parfois idiots.
    Amicalement

  9. camcam dit :

    Étant moi même “malentendante/sourde” (80db de chaque côté et très bonne récupération avec les appareils) je me suis tout à fait reconnue dans ce témoignage, c’est exactement ça ! Après quelques temps d’interrogation, sourde ou malentendante, j’en ai conclu que j’étais moi et c”était bien suffisant. Et parfois cela a des avantages de pouvoir choisir dans quel monde on veut être. Pour dormir, je suis sourde, ainsi je ne connais pas les problèmes de voisinage, et pour communiquer au quotidien avec des gens qui ne signent pas, je suis malentendante.

  10. Pour sûr que j’viens mettre un petit mot.
    Je découvrirais ton blog et te lirais avec plaisir.
    Si un jour j’arrive à devenir enseignante titulaire, je pense parfois à plus tard me spécialiser dans l’enseignement tourné vers le handicap. Pour les enfants sourds ou aveugles.
    Il y a 2 ans, dans le collège où j’étais, il y avait un jeune malentendant, équipé d’un appareil auditif, nous devions porter un micro lorsque nous faisions cours à cette classe, et l’élève bénéficiait de la présence d’une codeuse. Par manque de temps des codeuses, elles n’avaient pu nous initier à cette “langue des signes simplifiée” si je puis dire, dommage, car cela m’aurait fortement intéressée.

  11. poule d'o dit :

    Juste une petite histoire sans prétention et récente. Dans notre entreprise il a été créé le trophée du coton tige. Il est donné à tout employé qui répond à une question avant qu’elle n’ait été posée. Ou pour des réponses à des questions pas encore formulées dans leur totalité, des réponses sans rapport avec la question. A ce jour presque tout le personnel a un coton tige collé sur l’écran de son ordinateur pour lui rappeler qu’il doit apprendre à écouter.

  12. l'écho des savannes dit :

    Il se trouve beaucoup d’internautes qui censurent les écrits de ceux qui ne disent pas ce qu’ils veulent entendre. Ils ont beaucoup de bonnes raisons! morales, humanistes,justes etc…des Saints! Mais doit-on dire que ces Saints sont des sourds ou des malentendants? ou simplement des malheureux.

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)