Surdité

Malentendues

Au son d’un morceau de guitare, je vais vous relater quelques malentendus plus ou moins récent.
Le premier date de 1995, où je devais prendre le TGV ( Orange) d’Avignon pour Paris. J’étais sur le quai X de départ quand je perçus une voix grésillante par haut-parleur. Rien compris. L’heure du départ s’approchait et le TGV n’était pas au quai X. Et là, j’aperçus un TGV sur le quai Y. Je vis un gars prendre une cigarette devant un accès à une voiture. Je lui demandai au loin où allait ce train. Juste au moment où il disait “Paris” avec ses lèvres, sirènes de fermeture et le TGV partit. Grand moment de solitude. Et M… Un peu paniqué, j’avais 14 ans à l’époque. Je dus demander un portable pour téléphoner à ceux qui m’attendaient sur Paris que j’avais raté le train. J’ai du prendre le TGV suivant une heure après. Je suis monté dans une voiture puis j’attendis le contrôleur. Il voulut me verbaliser car mon billet n’était pas valable mais je répliquais: “Désolé monsieur, mais je suis sourd et je n’ai pas entendu l’annonce qui disait que le TGV d’avant avait changé de quai. Rien n’a été fait pour les personnes sourdes.” (J’ai su entre-temps évidement.). Le contrôleur m’avait bien entendu et s’est ravisé en s’excusant. 
Une autre, en 2005, j’étais en cours d’économie et en prenant mes notes, je notais: ” Prostitution”. Je me disais que là il y avait un souci et que mon oreille avait mal réceptionné les mots du prof. Je regardais sur le notes de mon voisin et c’était “Constitution”. Me voilà rassuré avec un petit sourire.
Oui, c’est assez fréquent d’entendre un autre mot tout simplement parce que je fais peu de différence au niveau auditif avec le son D et le B, Le P et le B etc…
Encore plus troublant, c’est de ne pas entendre dans une phrase les petits de mots de liaison qui peuvent tout changer.
Pour ceux qui me connaissent, si vous avez des souvenirs amusantes de quiproquos, je suis preneur car il faut en rire et je ne me souviens pas de tout.
Une phrase que j’aime dire, c’est: ” On a les avantages des inconvénients”:
Effectivement, la nuit, je n’entends pas les tapages nocturnes, ni les ronflements, ni les voitures et même les nourrissons quand nous sommes chez des amis ou en famille. Puis quand je suis dans un lieu bruyant ou quand dans le métro, j’ai mon voisin de voyage qui a une musique forte, j’éteins mon appareil. Mais ça, je ne fais pas souvent car je n’aime pas ne pas entendre dans un lieu public. C’est déconcertant. 
Et voilà, pour les petites histoires.
Par défaut

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)