Le social

Le soin dans le social?

Le soin dans le social ?

 

C’est une question difficile à traiter car la démarche de soin passe d’abord par comprendre l’intérêt de se soigner, et de prendre soin de soi. C’est surtout comprendre que le soin n’est pas gratuit pour tout le monde. Comprendre la démarche de soin, c’est surtout prendre conscience de sa santé, de son corps. A travers ce que l’on me raconte à travers des séances chez le médecin ou chez l’orthophoniste, des personnes ne sentent pas responsables de leur santé et pensent que tout leur est dû. «  Tout est gratuit pour moi. C’est la sécu qui paye. ». «  C’est la vie. C’est Allah qui veut. »

Le soin, c’est une question d’éducation sur la compréhension de ce qui se passe dans son corps et de l’effet des médicaments et des aliments sur sa santé.

Les soins demandent de la rigueur telle que la prise des médicaments, la prise en charge thérapeutique avec des rendez-vous précis, dans un rythme convenu. Face aux vies explosées, comment le soin peut ne pas paraitre comme un élément incompréhensible ?

Prendre soin de soi.

Prendre soin de son corps.

Prendre soin de son sommeil.

Prendre soin de son alimentation.

Prendre soin de sa voix.

Prendre soin de que l’on boit.

Il n’y pas d’incompatibilité entre le soin et le social. Il doit y avoir un travail de partenariat entre les différents acteurs de soin.

 

La question a été largement abordée par Joseph Rouzel : http://www.psychasoc.com/Textes/Soin-et-travail-social-un-pari-sur-l-impossibe.

 

A vos claviers !

Standard

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)