Chroniques du jour, Deuil, Histoires...

Le grand départ de Papy

Depuis quelques jours, tu étais allongé tout cassé.

Les douleurs t’engourdissaient, te rendaient confus.

Malgré ton semi-inconscience, tu sentais une présence.

Tu ressentais l’amour de tes proches murmurer à ton âme.

Il fallait bien un jour passer vers l’au-delà, auprès de Lui.

Tu le savais au plus profond de toi. Tu te préparais.

La seule chose qui comptait pour toi, c’est sentir ta famille

Se réunir autour de toi pour te parler, pour te rassurer.

Chacun est venu prendre de tes nouvelles, t’embrasser

Soit directement ou bien par téléphone. Nous allons bien.

Grand-mère n’est pas seule. Elle est entourée, en sécurité.

Alors, ce matin, tu es endormi avec une profonde paix.

Nous nous étions préparés à ton départ bien que ça été trop vite.

Merci pour tout ce que tu nous as donné, de nous avoir réuni.

Merci pour ta présence qui restera gravé dans notre mémoire

Comme tes paroles nous guidant vers un monde plus juste

Vers une conscience aiguisée de la vie et la sérénité de l’avenir.

Nous continuerons à transmettre ce que tu as semé et fait fleurir.

Ton combat sur terre ne sera pas vain et sera une victoire pour l’éternité.

Je souhaite à chacun de vivre un deuil apaisé, quand le départ d’un proche survient.

Que la mort ne soit pas un tabou mais source de vie, de dialogue, de retrouvailles, de réconciliation. Je souhaite à chacun de ne pas trop être envahis de remords, de regrets et de pouvoir mettre des mots sur ses blocages, sur son mal-être.

Que le deuil soit un autre départ, une vie renouvelé dans le quotidien malgré l’absence de l’autre.

Par défaut

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)