Chroniques du jour

La bienveillance envers soi-même

C’est tout un exercice d’essayer d’être bienveillant envers soi-même.

Il est plus facile de prendre soin de l’autre, d’être attentif à l’autre, d’être patient et indulgent envers l’autre.

Mais c’est quoi être bienveillant envers soi-même ?

C’est d’arrêter de se comparer négativement et de se rabaisser devant les autres.

C’est être moins exigent et moins dur, donc plus doux avec ses pensées, ses gestes, la façon de se tenir, de respirer et la façon de manger.

Ce n’est pas se mousser évidemment et devenir narcissique. Il y a quand même un juste milieu à trouver. Ce n’est jamais facile. Tout est facile à dire que de faire. Quand on prend conscience de ce décalage, c’est vertigineux.

Le but, c’est le chemin sur lequel on évolue et de prendre des chemins qui sont à notre niveau.

Est-ce vraiment la peine de prendre ce raccourci qui monte à pic ? Ne risque-t-on pas de souffrir, d’aller plus lentement et de tomber ? Est-ce vraiment raisonnable de choisir un sentier plus calme, plat où l’on risquerait de s’ennuyer ?

J’aime bien l’idée que les trous dans le chemin nous servent à rester éveillés et à ne pas s’endormir en voiture, en vélo etc…. A être vigilant et disponible en même temps.

 

Je vous souhaite de la bienveillance envers vous-même.

Par défaut

4 réflexions sur “La bienveillance envers soi-même

  1. Etre bienveillant avec soi-même,il faut pouvoir le faire.Cela ne se fait certes pas du jour au lendemain et profiter de la vie non plus.
    Bonne soirée “le souffleur de mots”. 😉

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)