Chroniques du jour

Immobilisé

Immobilisé
J’ai été contenu pendant quatre heures le temps de vérifier si tout allait bien après une sortie de piste en luge sportive.
Le regard vers le ciel, je ne pouvais pas voir ce que faisaient les secouristes. cela était très frustrant.
Minerve et tapis flottant qui s’est durcit pour m’envelopper sans que je puisses bouger.
La tête vers le bas, on me descendait en luge pour qu’un ambulance puisse me récupérer. Expérience surprenant.
Immobilisé.
Je me rendais à quel point j’avais plus besoin de repères, d’informations comme pour ceux qui sont alités, assistés. 
C’est un temps d’épreuve et d’acceptation de se laisser manipulé, de se laisser accompagné. 
Immobilisé pour un petit temps.
J’ai pu mesurer l’importance de mieux prendre soin de ceux qui sont à longueurs de journée réduits dans leurs mouvements. 
J’ai eu de grands pensées pour Alexandre et d’autres personnes accidentés ou touchés par la maladie. 
Le temps ne m’a pas paru long car je me suis senti en sécurité par le personnel de soins, et ça c’est une chance que je souhaite pour tout le monde.
Maintenant, je peux bouger plus librement en savourant le plaisir de faire des gestes du quotidien, de pouvoir regarder autour de soi.
J’ai aussi retenu et qui était vraiment agréable, c’était ma liberté de penser, d’imaginer, de rationaliser sur ma situation sans pouvoir librement bouger.
Donnons à penser, à faire rêver aux personnes qui sont plus ou moins immobiles, quand leurs douleurs physiques ne les anesthésient pas trop.

Par défaut

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)