L’Ile Barbe se situe sur la Saône, à environ 6km au nord de Lyon. Le toponyme qualifie le lieu d”île sauvage” (insula barbara).

Un monastère est fondé dès le Vème siècle, prenant le nom de Saint-Martin et observant cette régle. Par la suite, le monastère prend également le nom de Saint-Loup, évèque lyonnais mort aux alentours de 540.

Au IXème siècle, l’abbaye – devenue bénédictine – est riche de 90 religieux et s’impose par sa puissance, grâce à des possessions réparties sur les régions alentours : terres, églises, chapelles et prieurés dans le Forez, le Dauphiné, la Bresse, les Alpes ou encore la Provence.

 

DSC_0058

DSC_0059

DSC_0065

DSC_0066

DSC_0067

DSC_0068

DSC_0069

DSC_0070

DSC_0074

DSC_0077

DSC_0078

DSC_0082

DSC_0084

DSC_0085

DSC_0091

DSC_0100

L’accès à l’île se faisait par voie fluviale et par l’intermédiaire de deux ports : un dévolu aux pélerins, l’autre à la communauté proprement dite.

En 1562, les troupes protestantes dévastent l’abbaye et incendient la bilbiothèque.Après la Révolution, les bâtiments claustraux sont cédés à des fins de carrière de pierre.En 1827 un pont suspendu est construit et permet de relier l’ile aux deux berges de la Saône.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller sur le site de Lyon des gônes.

Architecture, Photos

Ile Sainte-Barbe – Lyon

Image

11 réflexions sur “Ile Sainte-Barbe – Lyon

  1. ….Je ne connais pas Lyon et naturellement pas l’île Barbe …c’est impardonnable 🙁 Magnifique reportage ; j’aime particulièrement la no 7, 9 ,10 , 14 , 15
    Bonne semaine…. amicalement

  2. Merci pour cette découverte de l’île Barbe. J’ai habité le quartier pendant quelques années sans prendre le temps de flâner dans ces lieux remplis d’histoire (boulot oblige !!!)
    Merci aussi pour la tonalité que tu donnes à ton blog, c’est sympa.
    A bientôt

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)