Chroniques du jour

Heureux!

Heureux !

 

Heureux ! Je suis heureux !

 

Cela me fait penser au sketch de Fernand Reynaud. (Mais dans son sketch, il raconte qu’il est heureux malgré les emmerdes qu’il a. Un peu naïf. )

 

Heureux, puis-je l’être, alors que d’autres ne sont pas heureux ? Bien sûr, ce n’est pas égoïste. Tout dépend ce qu’on en fait de cet état de béatitude. (Pas illuminé, ni planant). Juste un sentiment de bien-être profond. Dans un instant T, dans un temps surement limité, j’ai cette sensation. Vous l’avez surement tous eu.

 

Un sentiment bien étrange qui vous traverse et vous emmène vers l’avant. Cet état me donne l’envie de vous écrire puis d’aller travailler avec motivation. De se faire du bien pour que d’autres puissent en profiter. Ce n’est pas parce que je suis heureux, même pour un court instant, que cela me fera oublier les misères du monde, les souffrances dans mon entourage. C’est une chance à saisir pour soutenir ceux qui sont dans la peine. Mais à soutenir dans le respect de l’autre car cela peut paraitre insolent, insoutenable pour celui qui galère.

 

Alors Heureux ? Même si je ne sais pas combien de temps ça va durer, j’en profite à fond, en toute conscience et modération. Pour savourer, fructifier.

Heureux qui comme… chacun de nous cueille chaque instant de sa vie comme un cadeau.

Heureux qui savent écouter leur cœur, ils éviteront bien des tracas.

 

« Heureux les pauvres,

Pas les fauchés

Mais ceux dont le cœur est libre.

Heureux ceux qui pleurent

Pas ceux qui pleurnichent

Mais ceux qui crient.

Heureux les doux

Pas les mous

Mais les patients et les tolérants.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice

Pas ceux qui braillent

Mais ceux qui luttent.

Heureux les miséricordieux

Pas ceux qui oublient

Mais ceux qui pardonnent. »

Heureux les cœurs purs

Pas ceux qui font les anges

Mais ceux dont la vie est transparente.

Heureux les pacifiques

Pas ceux qui éludent les conflits

Mais ceux qui les affrontent.

Heureux les persécutés pour la justice

Non parce qu’ils souffrent

Mais parce qu’ils aiment. »

                Pierre Jacob

 

« Heureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes,
ils n’ont pas fini de s’amuser !

Heureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière,
il leur sera épargné bien des tracas !

Heureux ceux qui regardent où ils mettent les pieds,
ils éviteront bien des peaux de bananes !

Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses,
ils deviendront sages.

Heureux ceux qui savent se taire et écouter,
ils en apprendront des choses nouvelles !

Heureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux,
ils seront appréciés de leur entourage.

Bienheureux ceux qui sont attentifs à l’appel des autres sans toutefois se croire indispensables,
ils seront semeurs de joie.

Heureux êtres-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses
et paisiblement les choses sérieuses,
vous irez loin dans la vie.

Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace,
votre route sera ensoleillée.

Heureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d’autrui
même si les apparences sont contraires,
vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.

Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir
et qui prient avant de penser,
ils éviteront bien des bêtises.

Heureux êtes-vous si vous savez vous taire et sourire quand même lorsqu’on vous coupe la parole,
lorsqu’on vous contredit ou qu’on vous marche sur les pieds,
l’Evangile commence à pénétrer votre cœur. »

                                                                       Auteur inconnu

 

 

Alors si un jour vous êtes heureux, ne vous culpabilisez pas !

Je vous souhaite pleins de petits moments de bonheurs !

Par défaut

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)