Histoires..., Une photo - une histoire

Une photo, une histoire: Valentin – 2

Retraite Chalais (24)

C’est Gloria. Elle a eu le cran d’aller voir Valentin. Pourtant, son père lui avait interdit d’aller le voir. Par peur. La vie de Valentin a changé du jour au lendemain. Pendant que Martha s’occupait de la cuisine ou bien du ménage, Gloria stimule ses jambes. Elle les masse en le regardant d’un air confiant. Puis un jour, Il essaie de se lever. Un premier pas. Il manque de tomber mais Martha et Gloria le soutiennent. Tremblements et respiration forte. Chaque jour qui arrive, il fait un pas de plus. Valentin sent en lui une détermination à vivre et à se venger. Mais pas à se venger par la violence. Il a une idée derrière la tête. Il s’entraîne à marcher de plus en plus loin dans la maison. Quand la marche ne le fatigue plus, il prend la décision avec Gloria d’aller voir chaque habitant à la nuit tombée. Un à un pour parler de son plan. Pour sauver le village, pour relever la vallée. Il aime aller par la porte dérobée de son parc, le matin, pour espérer, car il a pleins de projets et de vengeance sereine.

De manière discrète, il prend le temps de visiter les peureux, les têtus, les solitaires. Il souhaite rompre le visage de l’ignorance, de la crainte pour aller à la rencontre. Bien sur, il se heurte à l’agressivité mais il prend patience. Il ne force pas la liberté de l’autre. Il tape juste à la porte, s’annonce et attend. Puis il reviendra sans cesse avec douceur et tendresse. Gloria a réussi à convaincre son père de préparer le plan de Valentin. L’hiver passe alors que chaque villageois a été interpellé par la vigueur et le courage de Valentin. Ils se sont tous préparés pour le grand jour. Cela se passera au printemps où ils devront affronter leurs peurs.

( A suivre…)

Par défaut
Chroniques du jour

L’importance du témoignage

Qu’est-ce qu’il y a de mieux qu’un témoignage pour toucher les gens et les aider à réfléchir ?

Un témoignage pour faire vivre une expérience, une vie menée de façon particulière, différente comme chacune des personnes.

Certains peuvent se dire qu’ils n’ont rien à témoigner alors que c’est faux. Nous avons tous un grain particulier, un trésor enfoui en nous qui ne demanderai qu’à sortir et à enflammer le monde.

Le témoignage n’est pas forcément des paroles, un discours devant un public mais c’est aussi la façon de vivre avec les autres vécus dans la sincérité et la simplicité.

Un très mauvais orateur peut très bien toucher les personnes avec sa façon d’être, avec sa façon de regarder chacun et d’agir avec sagesse.

Le meilleur témoignage est la rencontre car un lien peut se créer, se jouer même si en lisant une autobiographie, un interview peut tout aussi être bouleversant.

Le témoignage, pour ma part, touche quand c’est vécu de façon juste et sincère. Une relation de confiance se joue entre le récepteur et l’émetteur.

« S’il y a réussi à vivre comme cela malgré ce qu’il a vécu, alors je pourrai réussir. » Imaginez si la personne prend conscience plus tard que le témoin était un escroc. La trahison peut causer des blessures profondes.

 

Je vous souhaite d’entendre, de lire des témoignages et qui pourraient épicer votre vie ou bien vous réconforter. Puis n’ayez pas peur de témoigner. Votre vie n’est pas si anodine que vous pourriez le croire. Et elle peut toujours grandir la flamme qui est en vous, le grain de folie qui vous épanouirait de façon croissante.

Alors confiance et persévérance, jamais seul.

Par défaut
Billets d'humeur

Même un seul de tes pas

Image

Même un seul regard, un seul de tes mots

Reconnaissant son être et ses maux,

Sa mémoire ne l’oubliera pas de sitôt.

Il continuera à espérer sans être pataud.

Même une seule caresse sur son visage figé,

Il continuera à sentir, à aimer, à piger

Ta présence à ses côtés, immobile.

Son sens de la vie aura toujours un mobile.

Même si tu l’as à peine parlé, à peine croisé,

S’il a été touché, il se souviendra de toi.

Le temps n’a pas de prise sur nos joies prisées

Gardées au fond de nos mémoires qui se déploient.

Même si l’âge nous cueille dans la faiblesse,

Notre corps restera marqué de nos victoires

De nos quotidiens, de nos belles histoires,

Même si des trous viennent et nous blessent.

Continue à semer avec ce que tu es, avec ce que tu fais.

Des mercis inattendus viendront dans un certain temps.

Plus nous nous laissons surprendre, plus c’est un bienfait

Qui nous aidera à croire, à avancer dans l’instant.

N’aie donc pas peur de faire le premier pas

Même s’il est tout petit, presque insignifiant.

En mettant toute ton énergie, il deviendra vivifiant

Et jaillira plus loin que tes rêves sans trépas.

Par défaut