Billets d'humeur

Paris, tu resteras à jamais debout

DSC_0175

J’ai mal. Et je ne veux pas avoir peur.

Je ne veux pas connaître les noms des terroristes

Pour ne pas que des insensés s’identifient à eux

Et les prennent pour des héros, des martyrs.

Je souhaite surtout penser aux victimes, à chacun

puis aux familles touchées par le deuil, par l’innommable.

Y  a pas de mots pour décrire et pourtant il me faut parler.

La parole me libère en essayant d’être le plus juste possible.

En essayant de ne pas faire d’amalgames, ni de généralisations.

Paris, j’ai mal et j’ai pensé à mes proches. Au sens de l’humanité.

Non, la haine n’aura pas le dernier mot et je ne veux pas me tromper de colère.

Je souhaite à chacun de ne pas céder et de croire malgré tout à l’amour

Et d’espérer contre tout, avec force. Douleur et révolte.

Paris comme le reste du de l’humanité,

Toujours vous resterez debout dans l’adversité.

 

Un autre texte riche à lire : La nuit parisienne de Célia Carpaye

Par défaut

DSC_0108

Je me souviens des gens que j’aimais.

Je me souviens des bons temps passés avec eux.

Je me souviens de l’instant où j’ai appris leur mort.

Je me souviens des larmes et parfois des remords

De ne pas avoir pu leur dire au revoir.

Je me souviendrai toujours d’eux comme si c’était hier.

Je l’ai fait vivre toujours en mon âme

Et je leur parle parfois lors de clins d’œils de la vie.

Je me souviens et jamais je ne voudrais les oublier.

Deuil, Nature, Photos

Je me souviens / I remember

Image
Deuil

A Dieu, mon ami

Mon cher ami

Tu es parti cette nuit.

Tu emmènes avec toi

Tes souvenirs d’Afrique Roi

Tes années de volontariat DCC

Au Sénégal, Centrafrique et Congo.

Merci pour tout ce que tu as fait

Merci pour tout ce que tu as été pour chacun de nous.

Merci pour ton sourire et les riches échanges

Que nous avons partagé en de si rares occasions.

Dans mes photos du Sénégal, je voulais t’offrir cette photo

Que tu aurais sans doute apprécié.

Merci tout simplement.

Au revoir, mon ami.

Vacances Paques 159

Par défaut
Billets d'humeur

Hommage sans la vengeance

Bientôt, la minute de silence!

Qu’elle soit vraiment silence et non vengeance.

La vengeance ne résoud rien et surtout avec des amalgames.

De coeur avec Charlie Hebdo, avec la liberté de la presse, avec les familles des victimes.

Et surtout aussi au monde musulman car les “tarés” ont agi au nom d’Allah. Au nom de leur religion.

Que la justice soit faite.

La vengeance ne ramènera pas à la raison. Elle est inutile et inhumaine.

Se venger n’est pas faire hommage aux victimes, ni à la liberté.

Continuons notre chemin sans haine, sans peur. Restons unis. Ensemble avec nos différences!

 

Balade Normandie Mai 2009 016

Par défaut
Chroniques du jour, Deuil

Où est Charlie? Partout! / Where is Charlie? Everywhere! / Donde esta Charlie? En todas partes!

……..

…………..

…………………….

…………… Liberté………..

………………….. Toujours……………….

…………………… Sans la haine……………….

……………………………Nous ne vous oublions pas……………………………..

……………………………………………………………………………

..

..

..

..

..

..

………………………………………..

Le dessin germera toujours

Pour s’exprimer sans cesse

…….        ……              ….

…………    …….      ………

Les bloggeurs qui ont laissé un billet sur cette tragédie:

 

 

 

Par défaut
Chroniques du jour, Deuil

In memoriam…

100_3974

Juste une image

Pour de multiples visages

Gravées en notre mémoire.

 

Voici les différents textes que j’avais écrit pour des proches disparus.

 

Je vous souhaite de vivre paisiblement cette journée malgré l’absence parfois douloureux de vos proches décédés.

 

 

 

Par défaut
Chroniques du jour, Deuil

Demain, pour la dernière route

_DSC0423 (2)

Demain, je te dirai au revoir

Sur la fin de ta route arborée

Riche en fruits et demeures.

Pour la dernière fois sur la rive

Et t’es parti au delà de l’horizon.

Même si les années ont passé

Sans t’avoir vu, ni t’écris,

Je garde de toi de très bons souvenirs

De mon enfance en terre bourguignonne.

Merci chère grande Tante!

Que Ton souvenir nous laisse

Une trace paisible malgré les souffrances

Vécues ces dernières années.

Au revoir! Tout simplement au revoir!

Par défaut
Chroniques du jour, Deuil

Au revoir mon ami

100_3974

 

Adieu mon ami

Même si l’on était plus donné de nouvelles

Depuis tant d’années.

Maintenant, tu dois nous regarder

Avec amour, avec amitié et espérance

Sur nos parcours de vie.

Tu t’es battu jusqu’au bout, sereinement

Avec la force de ta foi et ceux de ton entourage.

Je me souviens de ton dynamisme, ton courage.

Tu avais mis en musique un de mes textes.

Tu avais cru en moi quand j’avais treize ans. Merci.

Mon chef scout, je serai toujours prêt.

A ta mémoire, je continuerai encore plus à croire

Et à ne jamais baisser les bras éternellement.

Je te vois bien continuer à jouer de la guitare

Avec tous les saints et les anges du Ciel

Pour que nous puissions espérer au maximum.

Merci Chef. Merci Parrain.

Au revoir mon ami.

Par défaut