Chroniques du jour

Ras le passé.

Je n’ai pas dit d’oublier le passé. C’est impossible sauf en cas de déni ou d’amnésie. Se souvenir peut être sain mais arrêter de rabâcher les mêmes rengaines que nous n’avons pas vécu nous les jeunes.

Ok ça s’est passé et ça été effroyable. Ok plus jamais. Mais là, il faut arrêter de regarder en arrière sans cesse et regarder là où l’on met les pieds. Là, maintenant. Bien sûr qu’il y a une histoire mais c’est maintenant que l’avenir se construit. Nous n’avons pas à nous culpabiliser éternellement sur les erreurs de nos pères y a des siècles et même des dizaines d’années.

 

Politiques et médias, gens de toutes catégories, arrêtons de faire peser le poids du passé sur les générations à venir. Cela n’a aucun sens.  Apportons les moyens concrètes pour relever ceux qui peinent et ceux qui souffrent. Arrêtons de se voiler la face, de tout diaboliser. Appelons un chat un chat et arrêtons de tourner autour du pot.

Ras le passé qui fait monter en nous une honte inutile. Ce n’est constructif pour personne.

Tiens donc, pourquoi je m’emporte ? C’est à travers l’actualité où certains acceptent les crimes d’Israël parce que leurs aïeux ont vécu l’holocauste. Mais jusqu’à quand doit on se sentir coupable parce la communauté juive ont été exterminé en partie. Arrêtons la victimisation à outrance et la justification à cause du passé.

 

Cela s’est passé ainsi et on ne peut pas revenir en arrière. Regardons en face le présent et construisons avec ce qu’on a et avec un certain héritage, pour un avenir CONSTRUCTIF !

Comment s’épanouir, grandir si l’on rumine, si on a des remords, des regrets ? Pour ma part, ce n’est pas possible.

 

Alors, je souhaite à chacun, ce qui n’est pas facile et aisé, je sais très bien, mais à accepter le passé comme un fait Puis ayons un regard à égale sur toutes les communautés religieuses et surtout de ne pas stigmatiser, faire des amalgames à cause des électrons libres fanatiques.

Je vous souhaite un grand courage face aux actualités qui peuvent énerver certains.

Par défaut

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)