Le social

Les petits bonheurs d’éduc spé ?

(D’après mes expériences)

 

        Après des semaines de cris, de boucan, une matinée calme après avoir instauré un cadre sécurisant, apaisant auprès des jeunes.

        Quand un de tes jeunes autistes arrive à s’exprimer par un geste ce qu’il ressent après plusieurs semaines de frustrations.

        Quand un jeune ne part plus en colère quand on lui dit non.

        Lors d’un atelier musique, un jeune arrive enfin à produire un rythme et qu’il est attentif au aux autres. Le must, c’est quand la psy vient et dit : « C’est énorme, il n’a jamais fait ça ! »

        Qu’après plusieurs semaines de contact avec les jeunes tu arrives enfin à établir un lien de confiance avec leurs parents.

        Quand un jeune te redemande de faire un jeu alors que t’avais galéré pour le préparer.

        Quand ce matin-là, la jeune déficiente intellectuelle n’a pas mis ses crottes dans toute sa salle de bain.

        Quand un jeune polyhandicapé arrive à se détendre après des jours de douleurs, et par la suite, il fait un petit sourire.

        Quand un jeune rend un service et que c’est énorme pour lui de le faire.

        Quand entre collègues, on se comprend et que nous posons des actions qui apportent ses fruits.

        Quand on sent une vraie cohésion de groupe qui s’établit dans l’équipe.

        Quand notre hiérarchie nous dit merci pour telle action.

         

Y aurait encore pleins de choses à dire, tellement les petites victoires sont parfois insignifiants mais essentiels pour notre boulot.

Tout est dans l’endurance, la persévérance dans notre passion du métier.

J’invite vraiment chacun à relire régulièrement sa pratique, en le partageant avec ses collègues ou autres éducateurs qui peuvent comprendre et entendre.

Je souhaite à chacun d’oser être ce qu’il est, avec ses convictions pour faire émerger des petits victoires, et d’y toujours y croire.

Et vous, quelles sont vos petites victoires ?

Standard

3 thoughts on “Les petits bonheurs d’éduc spé ?

  1. Kelly says:

    Bonjour,
    J’adore cet article, car c’est tout à fait ça ! D’ailleurs, quand on me demande ce que m’apporte ce métier, je ne peux m’empêcher de leur glisser tous ces petits moments qui me font chaud au coeur.
    Personnellement, je me souviendrais toujours d’un moment qui fût un réel bonheur lors d’un stage antérieur. J’étais dans un centre d’hébergement pour personnes handicapées et parmi ces personnes se trouvait un jeune autiste. Celui-ci m’intriguait car à l’époque, c’était la toute première fois que j’entrais dans le monde du handicap. J’avais envie d’aller vers lui, mais lui ne me le permettait pas. Un matin, alors que ça faisait quasiment trois mois que j’étais sur mon lieu de stage et qu’il ne m’avait jamais dit bonjour, il est venu vers moi, m’a fait un bisou et est retourné dans son coin. Ce fût pour moi une énorme victoire et un pur moment de bonheur !

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)