Billets d'humeur

La tête lourde

La tête lourde
Comme une enclume
lissant les écumes,
Il traine ses bourdes
comme un poids
De culpabilité.
Servilité
Des ses lois
Manichéennes.
Statufié jusqu’à l’aine
De ses remords,
Il ronge ses rêves.
Il les enfouie par peur
D’être humilié et qu’il crève
De honte pleins de torpeurs.
Un soir d’hiver sous la neige,
Un souffle le cueille, l’allège
Dans la blancheur de la nuit.
Son coeur est éconduit
Par une voix qui pénêtre l’âme:
 » Si ton coeur te condamne,
Dieu est plus grand ton coeur ».
Des larmes du ciel, en choeur,
Le réconforte dans le pardon.
L’homme s’apaise, confiant en ses dons
Retrouvés dans ses souvenirs.
Un personne l’accueille à bras ouverts
Sans chercher d’interêt, sans travers.

« Lève-toi. Aie confiance. Il t’appelle ».

Standard

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)