Histoires...

La belle-famille de Franck

Chaque soir, c’est la même chose pour Franck où il ne peut que se taire. A chaque fois qu’il essaie d’ouvrir la bouche, sa belle-mère le rabaisse. Son père en rajoute une couche avec des mots assassins.. Est-ce qu’il pour quelque chose dans le décès de sa mère il y sept ans. Depuis son père s’est remarié et a eu quatre magnifiques enfants dont des jumeaux.

A l’école, il se démène comme il peut. Il est le premier de sa classe en seconde. Il projette de faire littéraire pour ensuite être avocat. Il est à l’aise avec les professeurs et pour ensuite discuter en classe lors des débats.

A la maison, quand il est tout seul avec ses trois frères et sa sœur, il essaie de transmettre ses connaissances. Il est très pédagogue dans sa façon de dire les choses.

Mais quand sa belle-mère arrive du boulot, son calvaire continue. Il n’arrive pas à se défendre et à mi-mots souhaitent que ses enfants dépassent Franck. Pour elle, Franck est un péteux, moche et hypocrite. Il n’est bon pas qu’à servir et à faire partie de la décoration. Il fait partie du passé de son mari.

Franck se fait parfois appelé Quasimodo par ses frères et sœurs, surtout en présence des parents. Ces derniers rient et ne trouvent rien à en dire tellement c’est vrai pour eux.

Franck aimerait se sauver de la maison mais pour aller où, si loin de ses grands-parents maternelles. Il a parfois essayé de raisonner son père mais il ne veut rien entendre.

Il aimerait crier : «  Ho, je vis, j’existe. Je suis avec vous et je ne suis pas un vieux meuble. Je n’ai que 17 ans. »

C’est ainsi qu’après les cours, il décide de ne pas rentrer chez lui et de partir marcher loin, très loin. Mais à peine sorti de la ville, il croise un de ses profs un peu surpris de le voir dans ce coin-là.

Il l’invite à prendre un verre dans un bar pour discuter.

Son professeur reste patient et silencieux. Il voit bien que Franck est à bout et qu’il veut pleurer.

«  Franck, je crois vraiment en toi car tu as d’énormes capacités. Tu es serviable, tu es généreux et tu as un don pour mettre l’aise ton entourage. Tu as un don pour parler et captiver ton public »

Larmes. Franck parle enfin de sa belle-famille, de son père.

Le professeur lui propose d’inviter sa belle-famille aux prochaines joutes oratoires lors de la fête du lycée. «  Tu n’as pas à prouver aux autres ce que tu sais faire. Fais ce que tu sais faire et comment tu peux être en vérité. Puis n’hésite pas à te défendre avec tact et diplomatie comme tu sais si bien le faire avec des camarades de classe ».

Remerciements de Franck. Ils se disent au-revoir et Franck reprend le chemin vers la maison avec un cœur plus léger, malgré une grande appréhension. Cela ne se fera pas du jour au lendemain de se faire accepter tel qu’on est.

 

 

Cette histoire est inspirée de faits réels avec les liens entre le fils du premier mariage et la belle famille.

En connaissez-vous des histoires qui se ressemblent ?

Par défaut

4 réflexions sur “La belle-famille de Franck

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)