Chroniques du jour

Il parait que…

Marcel s’agite et panique un peu.

Il a lu qu’on allait supprimer les congés payés.

Marcel réagit à chaud sur un forum.

Il lit aussi que le gouvernement va augmenter les impôts de feu.  

Il se met en colère et peste devant l’écran de son ordi.

Il reçoit un coup de téléphone d’un ami.

Nouvelles. Son ami lui annonce que le cannabis sera légalisé.

Marcel s’emporte. Mais où va le monde ?

Il parait que les boucheries seront tous hallal.

Il parait que la mutuelle va être supprimée pour combler le trou de la sécu.

Il parait que ce sont des anciens militaires qui vont faire les cours de sports.

Marcel est très scandalisé. Mais vraiment outré.

Il raccroche et va voir les infos.

Images de violence dans une manifestation.

Marcel est ahuri de voir des policiers charger sur  les gens.

Ah si on ne peut plus faire confiance à la police !

Puis il entend une explosion dans la rue.

Une voix surgit : «  Ce sont encore les djeuns ».

Marcel se redresse, furieux, puis se dirige vers la rue

Pour en découdre avec la racaille qui ne font qu’emmerder le monde.

En descendant les escaliers,

Il prend le temps quand même de discuter avec une vieille voisine :

« Il parait que nous allons être euthanasiés à 80 ans pour faire des économies.

Il parait qu’on va obliger les gens à choisir leur sexe.

Il parait que des moutons vont nous envahir et que des escargots vont nous gouverner. »

Des cris dehors.

Marcel est poussé à bout, prend un balai

Et sort sur le trottoir pour vociférer.

Mais à peine sorti,

Il voit deux jeunes basanées aider un vieux à sortir d’une cabane en flamme,

Alors qu’un groupe fait la chaine pour éteindre l’incendie.

Enfin, les pompiers arrivent.

Là, Marcel se sent vraiment con.

Tétanisé, il prend conscience de son raisonnement,

De ses raccourcis. Il lâche le balai.

Un jeune s’approche de lui pour s’assurer qu’il va bien.

Un cataclysme s’est produit dans sa tête.

Marcel sait plus où il en est.

Standard

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)