Chroniques du jour

Et pourtant

Et pourtant!
Tout fout le camp, et pourtant !
Les agressions se multiplient, ainsi que les attentats, les vols et pourtant !
Tout se meurt et des gens dépriment face au chômage qui les guettent, face à la précarité qui les menacent, et pourtant !
Crois-tu que cela va mal continuer et que d’autres gens s’en vont dans la consommation à outrance, gaspillent de la nourriture, ne respectent plus l’autorité, ainsi que le code de la route ?
Crois-tu que cela va s’empirer à cause des mauvaises langues qui prédisent la déchéance de la civilisation française ?
Et si tu prenais d’autres lunettes pour espérer malgré tout ? Si tu veux que ton entourage évolue, change, ne faudrait-il pas tout d’abord que tu transformes aussi ton cœur, ta raison ?
Et si on n’arrêtait de regarder l’autre comme un pestiféré.
Mon ami homosexuel aime son compagnon. Il n’a pas choisi son identité sexuel, il l’assume malgré les temps qui courent croyant que c’est un choix alors que c’est inscrit depuis la naissance. Comment l’accepter comme un fait ?
Je suis sourd et je ne l’ai pas choisi. Je suis blanc et je n’ai pas choisi ma couleur de peau. Je suis français et je n’ai pas choisi de naître en France.
Y est-il pour quelque chose mon voisin s’il est basané, avec un fort accent et qu’il a des parents venus d’autres contrées ? Il est pourtant né en France et on le voit comme un émigré. C’est absurde. Il a autant de droit d’être considéré comme tout le monde. Je comprends mieux parfois un gars d’origine camerounaise qu’un gars de la campagne profonde avec son accent très prononcé.
Laissons nous déplacer par les richesses. Je crois en l’esprit de solidarité que je vois visible entre les quartiers, les associations et les clubs sportives.
Nous sommes tous concernés par chacun de nous malgré nos différences car ce qui nous rassemble, c’est l’humanité avec nos émotions, nos souffrances, nos joies, nos tristesses etc…
Je voudrais y croire à un sursaut si nous mettons de notre personne au quotidien, dans nos relations avec notre entourage.
Osons nous remettre en question pour mieux comprendre l’autre et se faire comprendre.
Ne baissons jamais les bras car nous ne sommes jamais seuls. Il y a toujours quelqu’un, quelque part pour te donner la main, pour t’écouter, pour te reconnaître tel que tu es.
Lève-toi cher ami. Tu as le droit de râler et après, que nous propose-tu pour construire un monde plus juste, plus humain ?
Nous avons tous besoin de chacun, à sa place comme les éducateurs, les éboueurs, les professeurs, les secrétaires, les ouvriers, les avocats, les médecins, les facteurs, les orthophonistes, les documentalistes, les chercheurs, les comptables, les caissières etc…
Nous sommes tous complémentaires.
La compétition nous fait ignorer et pourtant, si l’on travaillerait en partenariat, nous irons beaucoup plus loin, non ?

Standard

3 thoughts on “Et pourtant

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)