Histoires...

Ambroise – Episode 1

Mardi 12 janvier. 15h05. J’erre sans savoir où je vais, dans les rues d’une ville qui m’est inconnue. J’ai juste une vieille veste en cuir, un jean tout usé, un bonnet vert et une écharpe jaunâtre. Je ne sais pas pourquoi je suis là. Là, à regarder autour de moi sur une place où trône une énorme statue. Des pigeons semblent le cajoler. Les gens m’ignorent complètement alors que je marche en boitant. Je n’ai pourtant pas mal. Une certaine odeur m’enveloppe mais quoi ? Je ne saurai dire. Dans mes poches, j’ai juste un papier griffonné que je n’ai pas réussi à déchiffrer. Une angoisse me prend aux tripes. Pourquoi ? Je ne sais fichtre rien. J’essaie de réfléchir et de comprendre. Rien ne vient. Cela viendra sans doute. Alors je marche. Il neige. Je vois les gens bien calfeutrés dans leurs anoraks, leurs doudounes. Il fait froid ? Je ne ressens rien. On me fait des gestes, avec des mimiques étranges. Qu’est-ce que cela signifie ? Je m’arrête au milieu d’une rue. Mes jambes se bloquent. Je reste hagard ignorant les voitures qui me contournent. Puis noir.

 

Mercredi 13 janvier. 22h53. J’émerge. Je suis dans un lit. J’ai de la peine à lever ma tête et je sens que je suis attaché de partout. Une silhouette s’approche de moi. Je sens un souffle. Je sens des vibrations. Je discerne un peu plus un visage. Ce visage se meut. La bouche fait des étirements, des ronds puis se ferme. Je laisse mon corps s’enfoncer dans le plumard. Je respire très doucement comme pour essayer chercher de l’air. Vite, une issue d’air pure. On me détache. On me contient. Doux toucher qui me rassure. Puis une force se focalise sur ma poitrine. Je ne comprends pas ce qui se passe. Il me semble sourire. Un son s’échappe du fond de mes entrailles. Un cri qui me fait émerger des images. Frissons qui me parcourent des pieds au crâne. Vertige. Une voix forte  jaillit du fond de ma mémoire : «  Ambroise ». Ambroise ? Est-ce mon nom ?

 

( A suivre  )

Standard

Allez, tu peux oser mettre un mot ! ;-)